Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 17:06

Cet article a été publié initialement dans le Gorafi du 7 Juin 1944

Débarquement en Normandie

Caen – Situation très confuse hier sur la côte normande après ce qui semble être la plus grosse erreur du commandement allié. En effet, plusieurs centaines de milliers de soldats ont pris pieds sur les plages de Normandie, alors que les armées de l’Axe les attendaient dans le Pas-de-Calais. Reportage.

Erreur de calcul de cap ou tentative de mystification ? La question n’est toujours pas tranchée moins de 24h après la première vague de ce qui semble être désormais un débarquement massif d’hommes, d’armes, de munitions et de chars. Selon l’état-major des Forces alliés, il s’agit d’une erreur de calcul qui a ainsi mené plus de 170.000 hommes à s’échouer sur les côtes normandes, en lieu et place du Pas-de-Calais, endroit qui avait été retenu par tous comme seul et véritable lieu du vrai Débarquement. « C’est un erreur, tragique certes mais un erreur. Nous nous excusons par avance pour la gêne occasionnée, nous tâchons de réduire au maximum les tracas liés aux déplacements de nos forces armés » annonçait le général Eisenhower dans un communiqué.

Un communiqué qui n’a pas du tout convaincu ni les responsables du Mur de l’Atlantique, ni la chancellerie du Reich, ni les soldats. « C’est clairement prémédité, on ne s’égare pas ainsi de plus de trois cents kilomètres, surtout avec plus de deux cents navires. » a sobrement commenté le maréchal Rommel qui regrette entre autres que les Alliés ne jouent pas franc-jeu. « Pendant des années ça promet que ça va débarquer dans le Pas-de-Calais et ça change d’avis au dernier moment. C’est quand même être très mauvais joueur, on ne change pas les règles au dernier moment de la sorte ! » a pour sa part noté le coordinateur du Mur de l’Atlantique qui s’inquiète aussi des dégâts occasionnés. « Les armées alliées nous ont causé beaucoup de dommages, ils ne font attention à rien En plus ils bombardent donc les mauvais endroits comme s’ils étaient effectivement dans le Pas-de-Calais » se lamente-t-on chez les soldats. « Même pas un mot d’excuse, rien ».

Dans l’immédiat les forces alliés n’ont pas entamé un reflux et les demandes de l’armée allemande de reprendre la mer pour effectuer un débarquement effectif dans le Pas-de-Calais sont restées lettres mortes. Les Forces Alliés ont entamé leur progression dans le bocage, les soldats demandant sans cesse la route pour Roubaix ou Calais. « Je pense qu’ils se moquent vraiment de nous, pour le coup » conclut Rommel. Dans l’immédiat, la Chancellerie affirmait qu’un débarquement dans le Pas-de-Calais était toujours d’actualité, le chancelier Hitler affirmant qu’il voyait « très très clair » dans le jeu des Alliés et qu’il ne tomberait pas dans un second piège.

La Rédaction

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Geronimo - dans Général
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Roulante Gauloise par Geronimo
  • La Roulante Gauloise par Geronimo
  • : Association de collectionneurs de militaria et véhicules militaires dont la vocation est la logistique de camps de reconstitution.
  • Contact

Recherche

Pages